Lina Sankari | Gavroche | 27/12/2020
Histoire / Actu  

CAMBODGE - HISTOIRE: Ce 7 janvier 1979, lorsque Phnom Penh fut «libérée» des Khmers Rouges et...occupée

Gavroche aime l'histoire. Nous vous le répétons souvent. Sans une fine connaissance du passé, pas de perspective ni de comparaison possible. En janvier 2019, le quotidien communiste l'Humanité célébrait à sa façon la «libération» de Phnom Penh par l'armée populaire du Vietnam survenue le 7 janvier 1979. Nous republions un extrait de ce texte. Ouvert, comme toujours, à vos commentaires...

Épuisé par une guerre de libération qui dura trente ans, le Vietnam intervient au Cambodge le 7 janvier 1979 afin de déloger les Khmers rouges du pouvoir et faire cesser incursions militaires et massacres.

Chaque commémoration du 7 janvier 1979 donne lieu à une controverse nationale. Pour Chamroeun, la polémique n’a pas lieu d’être. Lors de la prise de Phnom Penh par les Khmers rouges en 1975, l’enfant de 9 ans est évacué vers les champs, à la lisière de la Thaïlande, où il effectuera des travaux forcés comme l’ensemble des citadins. Son père, enseignant, fait partie de cette élite urbaine considérée par le nouveau pouvoir comme acquise aux idées occidentales. Il est immédiatement exécuté. « Lorsque nous étions dans l’enfer, que les grenouilles, les criquets et les mille-pattes constituaient nos repas les plus fastes, nous priions pour que quelqu’un intervienne. L’ONU n’est jamais venue, les Français, craignant de marcher sur les traces de la colonisation, non plus. Les Américains, qui sortaient tout juste de la guerre du Vietnam, pas plus. Si les troupes vietnamiennes n’étaient pas intervenues, peut-être que je ne pourrai pas vous parler aujourd’hui. Il n’y a aucun débat à avoir. C’était bien une libération. »

Deux millions de morts

En près de quatre ans, les Khmers rouges ont conduit près de deux millions de personnes à la mort, soit 20 % de la population. Correspondant de l’Humanité à l’époque, l’historien Alain Ruscio s’installe à Hanoï fin 1978, alors que se prépare l’intervention avec le Front uni national pour le salut du Kampuchéa (Funsk, qui groupe les opposants au régime cambodgien). Le 25 janvier 1979, il est le premier journaliste occidental à entrer dans le pays libéré des Khmers rouges. Ce qu’il découvre est à glacer le sang. « Phnom Penh est complètement vide. Je me rends au centre de torture de Tuol Sleng, les traces de la répression, du sang séché, sont encore visibles. Les seuls témoignages dont nous disposions avant la réouverture des frontières étaient ceux des réfugiés. Nous avions connaissance de massacres de masse mais nous en ignorions l’ampleur. »

En 1977, les Khmers rouges refusent de signer tout traité d’amitié avec Hanoï

Un mois après leur prise de pouvoir, en mai 1975, les Khmers rouges provoquent des heurts frontaliers dans le sud du Vietnam. Ils ont des visées sur ce territoire qu’ils nomment « Kampuchéa Krom » et qu’ils considèrent comme le berceau du peuple khmer. Les incursions militaires et les massacres de population vietnamienne se multiplient. En 1977, les Khmers rouges, soutenus par la Chine, refusent de signer tout traité d’amitié avec Hanoï. Au Cambodge, le pouvoir ne se contente plus d’expulser la minorité vietnamienne, il l’extermine systématiquement. « Il est hors de doute que le Kampuchéa démocratique mena une campagne de génocide contre les Vietnamiens de souche », relève l’historien américain Ben Kiernan, afin de « restaurer la grandeur historique non plus d’une nation, mais d’une “race”, la “race khmère” ».

Verdict du tribunal international

Le verdict du tribunal parrainé par les Nations unies, tombé le 16 novembre 2018, confirme le crime de génocide à l’encontre des Vietnamiens et des Cham musulmans. « À cette époque, le Vietnam sort à peine d’une guerre de libération qui le laisse dans un état de pauvreté extrême. L’intervention au Cambodge n’est pas un acte d’internationalisme mais de sécurisation de ses frontières. En octobre 1978, il y a déjà des affrontements avec l’armée chinoise à la frontière nord. Les Vietnamiens ont le sentiment d’être pris en étau. À cela, il faut ajouter le blocus occidental et une aide soviétique de plus en plus aléatoire », note Alain Ruscio. Pour l’historien, les velléités hégémoniques du Vietnam sur le Cambodge relèvent de la fable.

Hostilité envers le Vietnam

L’hostilité vis-à-vis du voisin vietnamien tente de trouver une justification dans les guerres successives qui agitèrent le Royaume de Champa (centre du Vietnam moderne) et l’empire khmer, remontant à une période allant du Xe au XIIIe siècle. Plus près de nous, lors de la guerre du Vietnam, la piste Hô Chi Minh, autorisée par le roi Norodom Sihanouk qui offrit une profondeur stratégique à la guérilla vietnamienne contre les États-Unis, est vécue par les conservateurs comme une violation territoriale qui justifia les bombardements américains bien au-delà de ce seul système circulatoire. À l’issue de la chute des Khmers rouges, la présence vietnamienne dure dix ans et coalise contre elle les grandes puissances occidentales et la Chine, sous l’effet desquelles les génocidaires continueront d’occuper le siège cambodgien à l’ONU jusqu’en 1991. Aujourd’hui, l’héritage du 7 janvier continue d’alimenter les querelles entre partis politiques. De quoi horripiler Chamroeun, l’enfant évacué devenu archéologue. « Pour moi, les commémorations devraient surtout servir la mémoire afin que de tels crimes ne se reproduisent plus, ce devrait être une journée d’unité. »

Un article de l'Humanité signé Lina Sankari. Pour lire l'Humanité et vous abonner, connectez vous ici.

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
INDOCHINE - ARCHÉOLOGIE: Henri Mansuy, explorateur du néolithique au Tonkin en 1925
BIRMANIE - POLITIQUE: Une population révoltée, un pays tétanisé par la violente répression de 1988
THAÏLANDE - MÉMOIRE: Le roi Rama X, une éducation militaire australienne
BIRMANIE - HISTOIRE: L'anniversaire d'Aung San, père de Aung San Suu Kyi, célébré à Rangoun
INDOCHINE - LITTÉRATURE: Reginald Campbell et la Thaïlande des années 30
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(3)
Frédéric UL 2021-01-05 08:21:03
C'est marrant
C'est marrant le journalisme engagé. Je n'ai jamais entendu les médias dire que l'Allemagne en 1945 avait été libérée des nazis puis occupée...
Patrice C 2021-01-05 08:20:36
Surprenant
Ce qui est surprenant est que le Vietnam n’a finalement pas pu laisser sur place un gouvernement qui lui serait plutôt « favorable » ; Hun Sen, après avoir été Khmer Rouge puis pro-Vietnamien a fini par vendre le pays aux Chinois.
Tui Shinasï 2020-12-28 20:41:08
Killing Fields
A voir LE film qui ;a mon sens, ne prend aucun parti prit si ce n'est celui de la vérité sur ce génocide et les "dégats" incomensurables que cela a engendré. Killing fields ou La déchirure. https://www.freshmoviestreams.net/movie/the-killing-fields-16825
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 1/03



Évènements Birmanie
BIRMANIE - POLITIQUE: «Everything will be ok», le tee-shirt martyr
BIRMANIE - POLITIQUE: L'horreur est désormais dans les rues du pays
BIRMANIE - POLITIQUE: L'art Birman milite aussi contre la dictature
BIRMANIE - POLITIQUE: Face au peuple, l'armée birmane a besoin d'alliés
BIRMANIE - POLITIQUE: Amnesty International s'alarme de l'usage de la force
Thaïlande - Crise politique
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les réseaux sociaux, l'arme de la contestation massive - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Vers une division du mouvement pro-démocratie entre manifestants et partisans d'un compromis ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Nouvelle accusation de lèse majesté contre une députée d'opposition - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Nouveau rapport sur le harcèlement des militantes pro-démocratie - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Astra Zeneca au risque de la polémique «royale» - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les réseaux sociaux, l'arme de la contestation massive - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Vers une division du mouvement pro-démocratie entre manifestants et partisans d'un compromis ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Un observateur du royaume nommé....Thaksin Shinawatra - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Suthep, la prison et les règlements de compte - Gavroche
THAÏLANDE - DÉFENSE: En surnombre, les généraux Thaïlandais priés de quitter l'uniforme - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Case prison pour Suthep, le tombeur de Yinluck Shinawatra - Gavroche
Coronavirus
ASIE DU SUD-EST - CORONAVIRUS: En avance sur la quarantaine, en retard pour les vaccins - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: 150 millions de doses de vaccins bientôt commandées - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: La solution sera le passeport vaccinal, mais quand ? - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Anutin Charnvirakul, un ministre de la santé désormais vacciné - Gavroche
LAOS - CORONAVIRUS: Une assurance Covid désormais indispensable pour entrer dans le pays - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les chauves souris thaïlandaises attirent les scientifiques dans les grottes - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Nouveau foyer infectieux détecté à Phnom Penh dans un «centre de divertissement» - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 20 février - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Réouverture prévue lundi de 54 provinces au lieu de 35 - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 13 février - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME: En vélo et en français sur les routes thaïlandaises... - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Ouvrir les frontières thaïlandaises au 1er juillet ? La mobilisation est lancée - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: 21 jours, 14 jours, 7 jours...La quarantaine anti-Covid en question - Rapide Visa
CHIANG MAI - TOURISME: En vadrouille, Eric nous fait découvrir les abords de «la rose du nord» - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les crypto-monnaies, futur moyen de paiement touristique - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Après la Covid 19, ne plus croire aux commentaires en ligne ? - Gavroche
CHIANG MAI - TOURISME: En vadrouille avec Eric...au Wat Pha Lat - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Se rendre en Thaïlande sans «motif impérieux» ? Oui, c'est possible - Rapide Visa
PHILIPPINES - TOURISME: Pampanga, royaume de la mangrove dans l'archipel - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Passeports vaccinaux vs quarantaine obligatoire, la bataille continue - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
03/01/2021
Lieu: Ventiane
 
 
25/12/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
08/12/2020
Lieu: télétravail
 
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - ENVIRONNEMENT: La déforestation à Prey Lang dénoncée par Amnesty International
CAMBODGE - POLITIQUE: L'Union européenne dénonce l'acharnement judiciaire contre l'opposition
CAMBODGE - POLITIQUE: L'internet sous haute surveillance dans le royaume
CAMBODGE - POLITIQUE: Hun Sen, un homme fort toujours confronté à la soif de changement
CAMBODGE - ÉCONOMIE: Attirer les investisseurs étrangers devient de plus en plus compliqué
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
pimp-my-dive
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14